À la rencontre de vos commerçants

À la rencontre de vos commerçants

Qu’ils vous accueillent dans leur boutique indépendante ou au sein d’une enseigne internationale, les commerçants du centre commercial Cora Nancy Houdemont mettent chaque jour leur dynamisme et leur professionnalisme à votre service pour vous offrir la meilleure expérience shopping possible. Partez à leur rencontre à travers ces portraits.

Guy Lim - Gérant du restaurant-traiteur Veng Hour

Au vu des files d’attente qui se forment régulièrement devant le comptoir appétissant du traiteur asiatique Veng Hour, le succès est évident. Mais on n’a rien sans rien… Et ce n’est pas Guy Lim qui dira le contraire. Aussi passionné qu’exigeant, il ne laisse rien au hasard, et surtout pas la qualité et la fraîcheur de ses produits. Bon appétit !

Donnez-nous l’eau à la bouche : que trouve-t-on dans votre comptoir ?

Guy Lim - Gérant du restaurant-traiteur Veng Hour

Du bœuf saté, du poulet curry, du porc caramel, des crevettes à la sauce piquante… Nous proposons une cuisine asiatique – chinoise, vietnamienne, thaï – authentique et qualitative.

Si certaines de nos recettes existent depuis des décennies, nous n’hésitons pas à innover et proposer de nouveaux plats pour varier les plaisirs. Dans tous les cas, nous sommes extrêmement vigilants sur la qualité de nos produits, leur fraîcheur et le suivi des règles d’hygiène !

Le client peut consommer sur place ou emporter sa commande.

L’entreprise Veng Hour fête cette année ses 45 ans d’existence… Racontez-nous !

 Veng Hour nancy

Au commencement, il y a la famille Lau. Au milieu des années 70, elle quitte le Cambodge pour rejoindre la France.

Elle se lance alors dans la restauration en ouvrant sa première échoppe sur le marché de Vandoeuvre, près de Nancy, en 1976.

Le succès est immédiat… Et aujourd’hui, Veng Hour, c’est près de 20 restaurants dans toute la France !

Et vous, quelle est votre histoire ?

 restaurant Veng Hour nancy

Je suis entré dans la société en 1985 comme employé avant d’en devenir le gérant en 1999. En tout, je gère aujourd’hui – avec ma femme et mon frère – trois points de vente dans le Grand Nancy.

Chinois d’origine, je suis aussi né au Cambodge et j’ai aussi quitté le pays à l’époque des Khmers rouges.

Ça me plairait un jour d’y retourner pour découvrir les endroits de mon enfance, mais je n’ai jamais le temps, je travaille trop (rires) !

Il paraît en effet que vous êtes aux fourneaux dès deux heures du matin !

 restaurant asiatique Veng Hour nancy

C’est vrai… De grand matin, je m’occupe de toutes les fritures des nems qui seront ensuite livrés dans nos trois points de vente.

En réalité, je suis plongé dans mon travail du matin au soir ! Les commandes, les stocks, les préparations… Il y a énormément de choses à gérer.

Mais j’aime bien ça, je vis comme ça depuis longtemps. Je suis un battant. J’aime quand c’est réussi, je me relève toujours les manches pour avancer. Et je continuerai sans doute à ce rythme jusqu’à la retraite !

Mais quel est votre moteur ?

 restaurant asiatique nancy

Ma plus grande fierté, c’est que le succès de Veng Hour continue, même après 45 ans.

Les gens nous font confiance. Après le premier confinement, on a connu des files interminables devant nos comptoirs… Les gens attendaient la réouverture et ils sont venus en masse.

Ça fait évidemment hyper plaisir et c’est un vrai bonheur de régaler nos clients.

En fait, c’est ça qui me donne la force de continuer et l’envie de me lever chaque matin !

Entre vous et nous, vous mangez quoi en rentrant le soir à la maison ?

restaurant asiatique nancy

Le soir, on est trop fatigués pour cuisiner… Alors, on ramène souvent un plat du restaurant.

Dans tous les cas, ma femme et moi, nous mangeons tous les jours asiatique.

Par contre, mes enfants – un fils de 26 ans et une fille de 21 ans – ne sont pas du tout fans. Ils goûtent un peu de tout, mais ils ont grandi en France et préfèrent la nourriture locale (rires) !